France


Les différents types de diabète

Il existe deux principaux types de diabète :
 

Le diabète de type 1

Il est également appelé diabète insulinodépendant ou diabète juvénile. Le corps ne produit pas d’insuline ou en quantités insuffisante. Cette maladie auto-immune peut toucher des personnes de tout âge mais elle est généralement diagnostiquée chez les enfants ou les jeunes adultes. Le diabète de type 1 représente 5 à 15 % des cas de diabète. Son incidence augmente à un taux relativement stable.

Les principaux symptômes du diabète de type 1 apparaissent généralement de manière soudaine : soif excessive, faim constante, besoin fréquent d’uriner, perte de poids brutale, modifications de la vision, manque d’énergie, fatigue…

Les diabétiques de type 1 doivent s’injecter quotidiennement de l’insuline.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est dû à une résistance à l’insuline entraînant une carence insulinique à terme. Les personnes diabétiques de type 2 peuvent présenter les mêmes symptômes que les diabétiques de type 1, mais il se peut aussi que les symptômes ne soient pas identifiés ; la maladie peut rester non-diagnostiquée pendant des années après son apparition. Par conséquent, on estime que près de la moitié des diabétiques de type 2 s’ignorent.

Le diabète de type 2 se déclare généralement chez les personnes de plus de 40 ans mais de plus en plus d’enfants en développent
Le diabète de type 2 représente 85 à 95 % des cas de diabète dans les pays développés.  Il existe une prédisposition génétique et familiale au diabète de type 2, mais la prévalence croissante de la maladie va de pair avec les changements sociaux et culturels, le vieillissement de la population, l’urbanisation accrue et les comportements alimentaires et physiques. Le mode de vie joue ainsi un rôle majeur dans la survenue de la maladie.

Le diabète de type 2 est une maladie évolutive. Le traitement évolue donc tout au long de la vie du patient. Au départ, une bonne hygiène alimentaire peut suffire, puis il faut parfois passer aux comprimés et enfin aux injections d’insuline.

Et le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel apparaît pendant la grossesse chez la femme n’ayant jamais eu de diabète auparavant. Il présente un risque pour la mère et l’enfant car il augmente pour les deux la probabilité de développer un diabète de type 2 par la suite.

Il est le plus souvent détecté lors d’un dépistage prénatal et non pas parce que la patiente en présente les symptômes. Le diabète gestationnel doit être surveillé et traité : surveillance glycémique, mesures hygiéno-diététiques dans la majorité des cas. L'insuline est réservée aux femmes pour qui les mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas pour atteindre les objectifs et l’équilibre glycémiques.

 

 

 

FR/WB/0216/0005
Dernière modification le 22 février 2016

Retrouvez sur www.diabete.fr des informations dédiées pour mieux vivre avec le diabète : enfants, adolescents, jeunes adultes, adultes, seniors et femmes enceintes, à chacun ses questions, à tous des réponses.