France


Les accidents hémorragiques

Le sang d'une personne atteinte d'hémophilie ne coagule pas normalement. Elle est donc exposée à des épisodes hémorragiques dont la gravité dépend de leur localisation et du degré de sévérité de la maladie.

Ces hémorragies sont de deux types : les saignements externes et les saignements internes. Moins visibles, ces derniers sont plus fréquents et plus graves - notamment si ils touchent les articulations et en particulier les genoux, les chevilles et les coudes, ainsi que les tissus mous et les muscles. Les saignements internes doivent être détectés et traités rapidement. Certains peuvent relever de l’urgence médicale extrême et d’autres peuvent provoquer des séquelles invalidantes lourdes. 

 

 

 

FR/WB/0216/0005
Dernière modification le 22 février 2016