Le diabète de type 1 est une maladie chronique qui affecte la capacité de l’organisme à utiliser le glucose provenant des aliments pour en faire de l’énergie. Dans la plupart des cas, le diabète de type 1 se développe assez tôt dans la vie et est souvent diagnostiqué durant l’enfance.

La maladie commence lorsque le système immunitaire attaque les cellules du pancréas qui produisent de l’insuline, l’hormone qui aide l'organisme à utiliser et/ou à stocker le glucose.

Sans injections quotidiennes d’insuline, les personnes souffrant d’un diabète de type 1 ne pourraient pas survivre.

Fortes de près de 100 ans d'expérience dans la découverte et la production de traitements pour les personnes atteintes de diabète, nos équipes scientifiques contribuent à faire avancer la recherche afin notamment de prévenir les hypoglycémies et de réduire le nombre d’injections d’insuline nécessaires au maintien d’un bon contrôle glycémique.

Notre objectif ultime est de parvenir à guérir le diabète de type 1. Nous poursuivons sans relâche nos travaux de recherche en médecine régénérative, avec par exemple des thérapies basées sur l’utilisation de cellules souches qui pourraient un jour être utilisées comme traitement curatif du diabète de type 1.

d'enfants et d'adolescents sont atteints par un diabète de type 1.

des personnes atteintes de diabète s'inquiètent du risque lié aux hypoglycémies.

des membres de la famille des personnes diabétiques s'inquiètent du risque d'hypoglycémie pour leur proche.

de patients utilisent nos solutions thérapeutiques.

+ 1,1 millions d'enfants et d'adolescents sont atteints d’un diabète de type 1.
Référence: IDF Diabetes Atlas 2019 edition
https://www.diabetesatlas.org/en/ (lest 22.01.2021)

56% des personnes atteintes de diabète s'inquiètent du risque lié aux hypoglycémies.
Référence: Nicolucci A, et al. Diabet Med 2013;30:767–77
Nicolucci A, Kovacs Burns K, Holt RI ; Groupe d'étude DAWN2. Deuxième étude sur les attitudes, les souhaits et les besoins des diabétiques (DAWN2™) : évaluation comparative transnationale des résultats psychosociaux liés au diabète pour les personnes atteintes de diabète. Diabet Med. 2013 Jul;30(7):767-77.

60%+ des membres de la famille des personnes atteintes de diabète s'inquiètent du risque d'hypoglycémie pour leur proche.
Référence: étude DAWN 2
Funnell MM, Bootle S, Stuckey HL. Les attitudes, les souhaits et les besoins des diabétiques font l'objet d'une deuxième étude. Clin Diabète. 2015;33(1):32-36. doi:10.2337/diaclin.33.1.32

32m de patients utilisent nos produits de traitement du diabète dans le monde entier.
Référence: Rapport annuel 2020 de Novo Nordisk
Novo Nordisk årsrapport 2020 (https://www.novonordisk.com/annual-report.html, lest 22.01.2021)

Le maintien des taux cibles de glycémie (taux de glucose dans le sang)  aide à protéger les organes de dommages. Il protège également les personnes vivant avec un diabète de type 1 contre les hypoglycémies.

Pour maintenir des niveaux de glycémie cibles, le traitement par insuline vise à se rapprocher le plus possible de la réponse insulinique en situation normale (celle d’une personne n’étant pas atteinte d’un diabète).

Plus le traitement par insuline se rapproche de la réponse naturelle de l'organisme, plus il est efficace pour équilibrer le taux de glycémie.

Le traitement par insuline a beaucoup évolué et, à chaque progrès, nous nous rapprochons d'une réponse insulinique physiologique (réponse naturelle de l’organisme). Plus important encore, ces progrès ont aidé les personnes atteintes de diabète de type 1 à surmonter certains inconvénients liés à la maladie et à sa prise en charge.

L’une de nos grandes ambitions est de développer des "insulines intelligentes" ou glucosensibles qui réduiront le risque d’événements hypoglycémiques. Ce serait la prochaine grande avancée médicale dans le traitement du diabète de type 1. Nous partageons cette ambition avec la communauté scientifique et médicale engagée dans la recherche contre le diabète. Nous travaillons en étroite collaboration avec ces derniers pour parvenir à cet objectif commun de réduire le risque hypoglycémique.

Mains d’employés de Novo Nordisk, situées dans le laboratoire.

Dans le cadre de nos programmes de recherche, nous travaillons avec l’ambition de mettre au point un traitement curatif du diabète de type 1.

En collaboration avec les départements de recherche d’universités de premier plan tout autour du monde, nous avons pu transformer des cellules souches en cellules bêta détectant le glucose et sécrétant de l'insuline, tout comme celles produites dans le pancréas d'une personne non diabétique. Lors d’essais réalisés sur des animaux, ces cellules souches modifiées ont permis de guérir des souris atteintes de diabète de type 1.

Nous avons fait des progrès significatifs et continuons à travailler sur les défis qui perdurent. Heureusement, nous ne sommes pas seuls. Nous disposons d'un réseau solide qui se renforce chaque jour, au sein de la communauté scientifique travaillant sur des cellules souche.

La seule véritable question est de savoir quand ces collaborations permettront de trouver une solution pour les millions de personnes qui vivent avec un diabète de type 1.

Illustration de diabète de type 1 présentant deux mains, des pilules et des analyses de sang.

Le traitement par insuline doit être aussi simple que possible. Cela a toujours été notre philosophie. De l’amélioration des traitements aux solutions connectées, nous nous efforçons de limiter l’impact de la maladie chronique et de répondre aux besoins de millions de personnes vivant avec un diabète de type 1. Dans le cadre du diabète de type 1, nos recherches portent sur les domaines suivants :

  • Insulines gluco-sensibles
  • Dispositifs connectés d'administration d'insuline
  • Traitement curatif grâce à la thérapie cellulaire